Comment gérer le mal des transports en voyageant

Chers lecteurs, qui n’a jamais connu cette sensation désagréable de nausées ou de vomissements lors d’un trajet en voiture, en bateau ou en avion ? Le mal des transports, aussi appelé cinétose, touche aussi bien les adultes que les jeunes enfants et peut gâcher un voyage. Mais ne craignez rien ! Cet article est là pour vous aider à comprendre pourquoi cela se produit et comment le prévenir ou le traiter.

Les symptômes du mal des transports

Pour commencer, il est crucial de comprendre quels sont les symptômes liés au mal des transports. Cette maladie de mouvement se traduit généralement par une sensation de malaise généralisée, accompagnée de nausées, de vomissements, de sueurs froides, de pâleur et de vertiges. Ces symptômes sont causés par un déséquilibre entre les informations visuelles reçues par les yeux et celles transmises par l’oreille interne, responsable de notre équilibre.

Lorsque vous êtes en voiture, en autobus, en train, en bateau ou en avion, votre corps est en mouvement. Cependant, vos yeux peuvent ne pas percevoir ce mouvement de la même manière, créant ainsi une confusion pour votre cerveau. Par exemple, si vous lisez dans une voiture en mouvement, vos yeux envoient le message à votre cerveau que vous êtes immobile, tandis que votre oreille interne lui signale que vous êtes en mouvement. Cette discordance peut conduire à la cinétose.

Prévention et traitement du mal des transports

Maintenant que vous êtes au fait des symptômes, parlons prévention et traitement. En effet, il existe plusieurs conseils et astuces pour atténuer voire éviter les symptômes du mal des transports.

Avant le départ, il est recommandé de prendre un repas léger pour éviter d’avoir l’estomac vide, ce qui peut exacerber les nausées. Pendant le trajet, essayez de fixer l’horizon ou un point fixe. En voiture, prenez le volant si possible, car le fait de conduire réduit généralement les symptômes.

Il existe également des médicaments disponibles en pharmacie pour prévenir et soulager les nausées et les vomissements liés à la cinétose. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

Par ailleurs, certaines huiles essentielles, comme la menthe poivrée, sont connues pour leurs propriétés anti-nauséeuses. Le gingembre est également réputé pour prévenir et soulager les nausées et vomissements.

Le mal des transports chez les enfants

Le mal des transports est très fréquent chez les enfants, notamment ceux entre 2 et 12 ans. Pour eux, il existe diverses méthodes pour prévenir et traiter les symptômes.

Tout d’abord, il est important de leur expliquer ce qu’est le mal des transports et pourquoi cela se produit. Ensuite, essayez de détourner leur attention pendant le trajet avec des jeux ou des chansons.

Comme pour les adultes, il est recommandé de leur faire prendre un repas léger avant le départ et de faire des pauses régulières lors de longs trajets en voiture.

Enfin, des médicaments adaptés à leur âge et leur poids sont disponibles en pharmacie. Là encore, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

Conclusion

En somme, le mal des transports, bien que fréquent et désagréable, n’est pas une fatalité. Il existe de nombreux moyens de prévenir et de traiter les symptômes. Il est cependant important de se souvenir que chaque personne est différente et que ce qui fonctionne pour l’un peut ne pas fonctionner pour l’autre.

N’hésitez pas à expérimenter différentes méthodes et à consulter un professionnel de santé pour trouver la solution la plus adaptée à votre situation. Bon voyage à tous, et surtout, n’oubliez pas de profiter du trajet autant que de la destination !

Copyright 2023. Tous Droits Réservés